• français
  • English

Brian Ferneyhough et la Nouvelle Complexité

La Capture des forces II

préface de

(couverture de Brian Ferneyhough et la Nouvelle Complexité)
  • livre
  • livre
  • ISBN 978-2-911906-19-0
  • 14 x 21 cm (ép. 30 mm)
  • broché (collé)
  • 390 pages
  • 552 g
  • éditeur : Millénaire III
  • prix public TTC : 29,00 €

Les partitions « injouables » de Ferneyhough sont légendaires. Sa radicale complexité en fait le compositeur le plus emblématique de la modernité. Adulé ou détesté, il n’a pourtant pas émergé seul : Finissy, Dillon et d’autres compositeurs sont réunis sous le chapeau de la « Nouvelle Complexité ».

Dans son ouvrage sur Bacon, Deleuze explique qu’en art, il ne s’agit pas « de reproduire ou d’inventer des formes, mais de capter des forces ». Voici le deuxième volet d’un diptyque consacré à une controverse esthétique – simplicité versus complexité – qui fait de la conquête des forces une cible musicale partagée, éclairant par là même les aspirations enfouies du « contemporain ».

« La valeur du livre de Nicolas Darbon ne réside pas seulement dans les nombreux éléments objectifs et subjectifs qu’il délivre, mais dans les perspectives historiques renouvelées qui sont les siennes. Elles nous donnent beaucoup de raisons de réfléchir, d’examiner et, en effet, de célébrer un répertoire musical phénoménal. Pour aller encore plus loin, il me semble qu’un livre comme celui-ci serait absolument impensable en anglais, non à cause de son sujet, mais en raison de son approche. Il enchante par les questions qu’il soulève, plutôt qu’il ne se complaît dans des assertions assurées. Et par conséquent, il pense de la même manière que la musique qu’il examine et qu’il défend. » (Richard Toop)

© SYMÉTRIE 1999-2017. Reproduction interdite sans accord écrit. Page mise à jour le 17 janvier 2014

SYMÉTRIE édition de livres et de partitions de musique

...