• english
  • français

Inscription à notre lettre d’information

catalogue
Catalogue des livres 2012.
PDF 2,5 Mo, 44 p.

« Pelléas et Mélisande » cent ans après : études et documents

Jean-Christophe Branger, Sylvie Douche et Denis Herlin (coordination)

(couverture de « Pelléas et Mélisande » cent ans après : études et documents)
  • extraits .pdf (2,2 Mo)
  • livre
  • ISBN 978-2-914373-85-2
  • 17 x 24 cm (ép. 38 mm)
  • cousu broché
  • 624 pages
  • 1190 g
  • éditeur : Symétrie
  • collection et série : Symétrie Recherche
  • prix public TTC : 64,00  €
  • Ouvrage publié avec le concours de la Fondation Francis et Mica Salabert, de la SACEM et du Centre national du livre.
    En collaboration avec le Palazzetto Bru Zane – Centre de musique romantique française.

Pelléas et Mélisande, depuis sa création en 1902, n’aura cessé d’interroger ou d’inspirer compositeurs, interprètes et mélomanes sans pour autant nous livrer tous ses secrets. Comme l’écrivait Debussy, « la beauté d’une œuvre d’art restera toujours mystérieuse, c’est-à-dire qu’on ne pourra jamais exactement vérifier “comment cela est fait”. »

Son unique opéra demeure à juste titre comme un événement marquant et singulier de l’histoire du théâtre lyrique, car cette œuvre ne suscita pas d’emblée l’adhésion de tous en raison de ses particularités qui déroutent parfois encore aujourd’hui. Le tumulte que causèrent la générale le 28 avril 1902 puis la création le 30 avril est bien connu. Ce climat polémique de la création constitua un extraordinaire moteur de diffusion de l’œuvre qui s’est maintenue au répertoire jusqu’à nos jours en France et un peu partout dans le monde. Pelléas et Mélisande n’a jamais connu d’éclipse et l’image de Debussy, compositeur connu de cercles restreints, s’en trouve considérablement modifiée : l’auteur de Pelléas devient une figure majeure de la création musicale et de l’histoire du théâtre lyrique, ce qui peut apparaître comme un paradoxe pour un auteur qui n’a achevé aucun autre opéra.

Aussi convient-il de s’interroger de nouveau sur la réception immédiate de l’œuvre et son étonnante postérité, d’éclairer sous un nouveau jour ses conceptions, de définir la place qu’elle occupe dans le répertoire et dans la pensée des musiciens contemporains.

Panorama de presse

Cet ouvrage a reçu le prix des Muses du document.
Ouvrage sélectionné par la rédaction de concertonet.com

Pour couronner cette imposante étude, le dossier de presse des articles parus, de la création (30 avril 1902) à la première reprise en novembre 1902, riche de 111 articles, est un témoignage inestimable sur la réception de l’œuvre et les évolutions d’opinion. Un ouvrage indispensable pour comprendre le “retentissement considérable” attesté d’une telle œuvre.

Mylène Dubiau-Feuillerac, Modern & Contemporary France

Que représente l’unique opéra de Debussy aujourd’hui ? Quel regard nouveau est-il possible de porter sur sa création en 1902 ? Réponses dans le formidable travail documentaire édité par Symétrie et couronné par le prix des Muses.

François Laurent, Diapason

La richesse de l’ouvrage, abondamment illustré, vient de la minutie exigeante de la recherche, de la pertinence de la documentation abondante, des arguments rigoureusement étayés et du foisonnement de détails musicaux et humains qui expliquent et, in fine, exaltent «une musique si rapprochée de la musique incluse sous les mots que, dans l’impression totale produite par cette sorte de transfusion sonore, il devient impossible de la dissocier du texte qu’elle pénètre» (Dukas, 1902).

Christine Labroche, concertonet.com

Une bibliographie et un double index (pour les personnes et les œuvres citées) terminent cette somme impressionnante et désormais incontournable sur le chef-d’œuvre de Debussy.

André Segond, Publications de l’opéra de Marseille

Travail remarquable où chacun pourra puiser sans réserve toutes les sources d’informations nécessaires à la compréhension de ce chef d’œuvre lyrique de Debussy Pelléas et Mélisande ! »

Lexnews.fr

L’ouvrage de plus de 600 pages constitue un réel joyau pour qui s’intéresse à cette œuvre-phare, point de départ de la musique du XXe siècle. […] Indispensable à tout debussyste et aux amoureux de cette période bouillonnante de l’histoire de la musique.

Bernadette Beyne, crescendo-magazine.be

Cette étude s’appuie sur les recherches les plus récentes pour offrir au lecteur une réflexion pertinente. Une mine !

Franck Mallet, Classica

On l’a compris : plus qu’une défense et illustration, l’ouvrage fait le point de l’attrait d’une œuvre à nulle autre pareille. Il est indispensable, de par sa rigueur scientifique et son caractère informatif complet.

Jean-Pierre Robert, L’Éducation musicale

Enfin et surtout, les annexes s’avèrent inestimables : une chronologie de la composition de l’œuvre, une liste des représentations en France et à l’étranger du vivant de Debussy, et surtout un énorme dossier de presse (111 articles parus entre avril et novembre 1902.

Laurent Bury, Forumopera.com

Un travail éditorial de premier ordre.

Philippe Zwang, Historiens & Géographes

Sommaire

  • Préface-entretien avec Pierre Boulez
    1-10
  • Introduction
    11-14
  • De la genèse aux premières représentations
    15-110
  • D’un opéra à l’autre : de Rodrigue à Pelléas
    17-40

    Richard Langham Smith

  • Pelléas et Mélisande aux Bouffes-Parisiens
    41-57

    Denis Herlin

  • Le manuscrit Koch de Pelléas et Mélisande
    59-76

    Vincent Giroud

  • L’édition scientifique de Pelléas et Mélisande
    77-87

    David Grayson

  • « En secouant la poussière » : la mise en scène d’Albert Carré
    89-110

    Roger Nichols

  • Réceptions et premières études
    111-163
  • Originalité et tradition : Pelléas et la bataille pour la musique française (1902-1920)
    113-124

    Barbara Kelly

  • La clarté latine : Pelléas et Mélisande et les compositeurs polonais
    125-134

    Renata Suchowiejko

  • La première étude monographique consacrée à Pelléas et Mélisande : Maurice Emmanuel en 1926
    135-163

    Sylvie Douche

  • Esthétique et analyse
    165-229
  • Le symbolisme de la chevelure de Rodenbach à Maeterlinck
    167-175

    Joseph-Marc Bailbé

  • Le Rêve d’Alfred Bruneau : un opéra pré-debussyste ?
    177-194

    Jean-Christophe Branger

  • Le geste compositionnel debussyste
    195-213

    Christian Goubault

  • La mélodie dramatique dans Pelléas et Mélisande : structure et fonctionnement
    215-229

    Annie Labussière

  • Postérité
    231-276
  • Un « pelléastre » paradoxal : Charles Koechlin
    233-246

    Aude Caillet

  • L’influence de Debussy sur Schoenberg
    247-256

    Beat Föllmi

  • La Pelléas et Mélisande Symphonie de Marius Constant : hommage en forme d’arrangement ou éclairage d’un sens caché du Pelléas de Debussy ?
    257-276

    Anne-Sylvie Barthel-Calvet

  • Annexes
    277-609
  • Annexe 1. Transcription littérale du carnet de notes de Maurice Emmanuel au sujet des échanges Debussy-Guiraud (1889-1890)
    279-287

    Sylvie Douche

  • Annexe 2. Chronologie (1893-1902)
    289-313

    Denis Herlin

  • Annexe 3. Liste des représentations de Pelléas et Mélisande à l’Opéra-Comique du vivant de Debussy
    315-320

    Denis Herlin

  • Annexe 4. Liste des représentations de Pelléas et Mélisande en France (excepté Paris) et à l’étranger du vivant de Debussy
    321-329

    Denis Herlin

  • Dossier de presse
    331-569
  • Introduction. Pelléas et Mélisande face à la presse de son temps (1902)
    333-347

    Jean-Christophe Branger , Denis Herlin

  • Dossier de presse de Pelléas et Mélisande
    349-560
  • Table des auteurs du dossier de presse
    561-569
  • Index
    571-605
  • Bibliographie
    573-584
  • Index des œuvres
    585-590
  • Index des personnes
    591-605
  • Table des matières
    607-609

SYMÉTRIE livres et partitions, édition multimédia

© SYMÉTRIE 1999-2014. Reproduction interdite sans accord écrit. Page mise à jour le 07-01-2014