Nous restons ouverts et servons vos commandes en toute sécurité !

Lob der Ferne

Comme Vom Blau, Kristall, Gegenlicht, Sommerbericht, écrits respectivement pour la contrebasse, le saxophone alto, la clarinette basse et un septuor de percussions, Lob der Ferne, qui donne son titre à la pièce, est un poème de Paul Celan inséré dans le cycle «  Der Sand aus den Urnen  ».

Ces poèmes, lus il y a près de vingt ans et relus sans cesse, apparaissent comme autant de textes insurpas­sables, débarrassés de tout esthétisme, essentiels, dans une lumière étrangement proche de ceux d’Attila József découverts dans le même temps.

Il aura fallu toutes ces années pour que ces textes qui m’accompagnent deviennent des « pré-textes » à l’écriture d’une musique qui n’illustre pas, ne commente pas le poème mais a simplement été éveillée par lui.

Créée par Hélène Desaint, altiste, et Théo Mérigeau, percussionniste, cette pièce est dédiée à Bernard Cavanna et Robert Pascal, compositeurs, inventeurs à l’air libre.

Henry Fourès

Nomenclature

alto et pédale charleston

Autres formes

(couverture de Lob der Ferne)

Lob der Ferne

(couverture de Lob der Ferne)

Lob der Ferne

    (couverture de Lob der Ferne)

    Lob der Ferne

      (couverture de Lob der Ferne)

      Lob der Ferne