• français
  • English

Camilla Hoitenga

Camilla Hoitenga est chez elle sur les scènes du monde entier, se produisant dans des lieux aussi divers que le Carnegie Hall de New York, le Royal Festival Hall de Londres, le Kremlin à Moscou et la Cité interdite à Pékin. Elle a interprété des concertos écrits pour elle par des compositeurs tels que Kaija Saariaho, Peter Köszeghy, Kenichiro Kobayashi et Raminta Serksnyte avec le London Philharmonic, le Chicago Symphony, le Royal Philharmonic de Stockholm, l’Orchestre de la radio finlandaise, ainsi que les orchestres à Paris, Barcelone, Helsinki, Berlin, Kyoto, Tampere, Francfort, Vilnius, etc.

Son répertoire s’étend sur plusieurs siècles de musique, avec des projets incluant de la vidéo live et de l’électronique (avec Jean-Baptiste Barrière ou Claudia Robles) ou de l’improvisation (avec Jean-Marc Montera ou Taavi Kerikmäe). Ses enregistrements, en particulier ceux de la musique de Kaija Saariaho, ont remporté des prix en France, en Grande-Bretagne et en Amérique du Nord. En plus de ses collaborations soutenues avec Kaija Saariaho, Peter Köszeghy et Karlheinz Stockhausen, elle est la dédicataire de pièces écrites pas Anne LeBaron, Michele Rusconi, Oliver Schneller, Jovanka Trbojevic, Jakub Sarwas, Andreas Wagner, Christopher Fox, Arvydas Malcys, Bryan Wolf et Miquel Lorca.

Elle vient de créer Sombre, pour flûte basse et ensemble, de Kaija Saariaho à la chapelle Rothko à Houston, et prépare d’autres créations – notamment des concertos et musiques de chambre écrites par les compositeurs finlandais Lotta Wennäkoski, Lauri Toivio et Maija Hynninen.

Fréquemment invitée au Japon, elle est également inspiré par la musique traditionnelle japonaise et a créé des pièces de Miyuki Ito, Mio Minamikawa, Shoko Shida, Takehito Shimazu, Yoshiro Kanno, Harue Kondoh, Yu Kuwabara et Yasutaki Inamori. Elle compose et improvise à la demande de peintres et de sculpteurs (Mutsumi Okada, Jörg Immendorff, Raija Malka, Peter Drake) ainsi que pour des galeries et musées (« Pour Yves Klein » au Museum Ludwig, Cologne). Le sculpteur Ansgar Nierhoff (1941-2010) a créé pour elle une partition tridimensionnelle en fer, Anlehnen qu’elle a interprété dans divers environnements.

Camilla Hoitenga a enseigné à l’université d’État de New York et à la Folkwang Hochschule Essen-Duisburg et continue à donner des masterclasses et des ateliers sur divers sujets pour les musiciens de tous âges. Camilla Hoitenga vit aujourd’hui à Cologne, en Allemagne.

Visiter le site de Camilla Hoitenga.

© SYMÉTRIE 1999-2017. Reproduction interdite sans accord écrit. Page mise à jour le 7 septembre 2017

SYMÉTRIE édition de livres et de partitions de musique

...