Frais de port à 0,01 € dès le premier article !

L’Art de bien chanter : Michel Lambert

(1610-1696)

Michel Lambert (1610-1696), beau-père de Jean-Baptiste Lully, fut, en son temps, le plus célèbre compositeur d’airs sérieux. Plus de trois cents pièces dispersées dans les manuscrits et les éditions françaises du xviie siècle ainsi que deux cycles de Leçons de ténèbres témoignent de cette activité foisonnante. Lié aux cercles de poètes précieux, ayant travaillé pour divers mécènes dont le cardinal de Richelieu et Foucquet, puis titulaire d’une charge de maître de la Musique de la Chambre auprès de Louis XIV, il exerça une influence profonde et durable sur le chant français au xviie siècle. De nombreux témoignages attestent d’un art qu’il inculqua à ses élèves et disciples.

Sommaire

  • Introduction9
  • Première partie : l’homme25-134

  • I. Origines et années de formation (1611-1641)27
  • II. Lambert et les dupuis ou le mariage forcé41
  • III. Aux côtés de Lully : un musicien de cour67
  • IV. Un maître de chant au xviie siècle : portraits et témoignages99
  • V. La destinée posthume de Lambert au xviiie siècle 123
  • Seconde partie : l’œuvre135-280

  • VI. Les livres d’airs de 1660 et de 1689, le recueil Foucault137
  • VII. Airs et chansons179
  • VIII. Aux confins de la musique dramatique : récits et dialogues197
  • IX. La musique religieuse : leçons de ténèbres et miserere215
  • X. Le style de Michel Lambert245
  • XI. Michel Lambert et ses contemporains265
  • Conclusion281
  • Annexes285
  • Bibliographie353
  • Index général383
  • Index des airs de Michel Lambert