Un Cagou à Paris

Un cagou à Paris est le fruit d’une commande de l’orchestre des Pays de Savoie. D’abord conçu pour cordes, il est aujourd’hui publié dans sa version symphonique.
La musique suit le périple d’un cagou, oiseau endémique de la Nouvelle-Calédonie, dans le Paris de l’Exposition universelle de 1900. La pièce est construite comme ces livres de gravures d’époque. Le cagou est un oiseau qui ne vole pas. Revanche lui est donnée sur la gravité à la fin de cette pièce, quand l’amour lui permet enfin de s’envoler.
Les épisodes de la pièce se déroulent comme suit :
Agitation sur l’avenue de l’Opéra.
Tombée de la nuit.
Folies sur les Grands Boulevards, fiacres et automobiles.
Exposition au Grand-Palais : manèges en bois, barques, pilou kanak sous la tour Eiffel.
Réveil. Adieu à la Madeleine. Rencontre sur le pont Alexandre III.
Découverte de la sensation extraordinaire de s’envoler.

Romain Dumas

Nomenclature

flûtes, hautbois, carinettes, bassons, cors, cornets en si b, percussions, piano, harpe, violons 1, violons 2, altos, violoncelles, contrebasses

Autres formes

(couverture de Un Cagou à Paris)

Un Cagou à Paris

(couverture de Un Cagou à Paris)

Un Cagou à Paris