Nous restons ouverts et servons vos commandes en toute sécurité !

Fanfares

pour le festival de Saint-Émilion

À l’occasion de la première édition, en 1967, du festival de Saint-Émilion (en Gironde), le Quatuor Loewenguth avait été invité à donner un concert avec au programme, notamment, le Quatuor à cordes no2 d’Henri Sauguet.

Fort du succès remporté par ce nouveau festival, son directeur, le bassoniste Gérard Faisandier, propose à Henri Sauguet, dès l’année suivante, d’en occuper le poste de président, « en raison de [sa] personnalité artistique girondine » (lettre de Gérard Faisandier à Henri Sauguet du 1er décembre 1967).

En septembre 1968, dans le cadre de la deuxième session du festival, le président Sauguet prononce une conférence sur Claude Debussy, et l’année suivante, une causerie dans laquelle il évoque Jean Cocteau et le Groupe des six. C’est pour cette même édition de 1969 que Sauguet compose, à l’intention de l’Ensemble de cuivres de Toulouse figurant au programme cette année-là, les Fanfares pour le festival de Saint-Émilion.

Le festival n’aura de cesse d’honorer son président en programmant de nouvelles œuvres de son catalogue telles que Un soir à Saint-Émilion pour basson et piano (en création), Sonatine bucolique pour saxophone et piano, etc.

Bruno Berenguer