Les Concerts Straram (1926-1933)

Une révolution dans la vie symphonique à Paris

Quelles raisons avancer pour expliquer l’indifférence dont Walther Straram a fait l’objet ? Elles sont certainement à chercher tout d’abord du côté de l’homme lui-même, de sa personnalité d’une discrétion extrême et de son détachement à l’égard des honneurs.
Au demeurant, sa vie et sa carrière ont été courtes : largement autodidacte, il connaît la consécration avec deux premières séries de concerts de musique contemporaine en 1923 et 1925, mais surtout grâce au lancement de ses concerts en 1926, alors qu’il a dépassé l’âge de cinquante ans et qu’il ne lui reste que peu d’années à vivre. De plus, il n’a rien publié et n’a pour ainsi dire jamais accordé d’entretiens. Enfin, son activité n’ayant pas bénéficié de subventions et s’étant au contraire développée grâce à des fonds strictement privés, provenant de surcroît des États-Unis, elle est demeurée en marge des grandes institutions. S’inscrivant à rebours de la conception traditionnelle de la culture en France,
marquée par un fort interventionnisme étatique, son activité ne pouvait bénéficier de cette consécration officielle qui souvent suffit à faire naître l’intérêt.
La démarche méthodique et pragmatique de Walther Straram inspire le plan de ce livre. Elle consiste tout d’abord à poser un diagnostic de la vie symphonique parisienne qui fournit les principaux éléments de contexte. Sur la base de celui-ci, Straram énonce des objectifs stratégiques et artistiques qui se traduisent avant tout dans une conception nouvelle de la programmation. Ces objectifs sont mis en œuvre dans le cadre d’une approche entrepreneuriale. On l’aura compris, le présent ouvrage a donc aussi pour ambition de restituer la place qu’il mérite à l’entrepreneur de spectacles, chaînon manquant du processus de production-diffusion-réception des œuvres.

Sommaire

  • Introduction7
  • Un projet de régénération de la vie symphonique parisienne39

  • Chapitre I : Le paradoxe entre création et exécution47
    « Paris, foyer de production musicale le plus important du monde » [p. 48] — Les faiblesses des concerts symphoniques à Paris [p. 57] — Le public sacrifié [p. 65]
  • Chapitre II : Une offre symphonique surabondante69
  • Un foisonnement dangereux69
  • Les termes de la concurrence78
  • Chapitre III : Un équilibre économique précaire91
  • Un contexte économique défavorable91
  • Une crise du financement95
  • La grande précarité des musiciens112
  • « La grande pitié des concerts en France »114
  • Chapitre IV : Le théâtre des Champs-Élysées : un cadre idéal123
  • L’héritage de Gabriel Astruc123
  • Le soutien de Ganna Walska131
  • Une mission d’utilité publique dans un cadre privé138
  • Programmer, un acte militant143

  • Chapitre I : Une conception raisonnée de la programmation147
  • Principes devant guider la conception des programmes149
  • Trois formats pour un même orchestre153
  • Chapitre II : Une approche économique et éducative du public165
  • Les enjeux économiques de la salle de concert166
  • La segmentation du public des concerts du jeudi soir168
  • Les concerts populaires172
  • Les concerts pour la jeunesse173
  • Chapitre III : Innover et rénover179
  • La révolution du jeudi soir180
  • Le « grand apôtre de la musique contemporaine »184
  • Une mission à l’égard du passé216
  • Un nouveau type de festivals237
  • Chapitre IV : Le répertoire des Concerts Straram241
  • Le panthéon musical de Walther Straram242
  • Essai de comparaison avec d’autres orchestres contemporains254
  • Chapitre V : L’art de composer un programme259
  • L’agencement soigné des œuvres260
  • L’éclectisme264
  • L’indépendance265
  • Le désintéressement266
  • La ténacité267
  • Créer les meilleures conditions de l’exécution musicale269

  • Chapitre I : Un orchestre exemplaire275
  • L’art de composer un orchestre281
  • Une nouvelle forme de virtuosité295
  • Chapitre II : Un nouveau profil de chef307
  • Un apprentissage long et diversifié307
  • Éloge de l’anti-star321
  • À la recherche d’un canon interprétatif327
  • Chef d’orchestre, chef d’entreprise332
  • Chapitre III : Un modèle d’entreprise musicale341
  • Partenariats341
  • « Marché »352
  • Fonctionnement interne355
  • Conclusion : après les Concerts Straram375

  • Annexes389
  • Bibliographie455
  • Sitographie474
  • Index des noms475
  • Table des tableaux et illustrations484