Frais de port à 0,01 € dès le premier article !

Pour l’oiseau

sur des poèmes d’Heather Dohollau

Par une attention de tous les instants, la poésie d’Heather Dohollau, sensible et mystérieuse, nous conduit au cœur de la réalité. La nature s’éclaire, et nous voici sur le lieu même de la poésie, de l’essence même de la poésie inaccessible aux paroles, où tombent toutes illusions, toute apparence, où la montagne, les arbres, la rose, une fontaine, un oiseau… nous révèlent à nous-même  :

Pour l’oiseau
Il n’y a pas de ciel
Son chant est bleu

Le compositeur a trouvé en Heather Dohollau une sorte d’idéal poétique ; une langue discrète et légère, quasi immatérielle, où la musique peut déployer librement sa magie, son élan, son émotion pour mieux nous conduire auprès de « l’ange de la porte du jardin ».

Nous protège-t-il contre le dehors
Ou est-ce à nous de franchir sa transparence
pour être enfin visible ?

Anthony Girard

Extraits sonores

Un enregistrement sur disque compact de Pour l’oiseau est disponible aux éditions Folle Avoine

« Il y a un ange près de la porte du jardin… »

« Reflet de l’ange »

« De si peu de choses sont faits les paysages de l’âme… »

« Pour l’oiseau… »

Panorama de presse

Une grande œuvre de musique française d’aujourd’hui qui concentre les thèmes du compositeur (“silence”, “espoir”, “innocence”) […]. Les sons palpables du rêve.

Michaël Sebaoun, Classica

Nomenclature

soprano, flûte, hautbois (jouant aussi le cor anglais), cor, harpe, violon, alto, violoncelle et contrebasse

Autres formes

(couverture de Pour l’oiseau)

Pour l’oiseau

sur des poèmes d’Heather Dohollau
(couverture de Pour l’oiseau)

Pour l’oiseau

sur des poèmes d’Heather Dohollau