Les Chansons de notre enfance

Tempus Perfectum 21

Non seulement les chansons traditionnelles accompagnent nos jeunes années, mais elles ont droit à une seconde vie, ou plutôt à une double vie : les compositeurs les ont harmonisées dans des recueils entiers ou les ont citées de façon allusive dans leurs œuvres. Plaisante façon n’est-ce pas d’estomper la démarcation entre enfance et monde adulte, entre réservoir populaire et création savante ! Saviez-vous que Couperin fait référence à Dodo l’enfant do, que Beethoven cite Malbrough s’en va-t-en guerre, que Satie s’amuse avec Une souris verte, que Debussy se souvient d’Il était une bergère et Ravel de Nous n’irons plus au bois ? Plus fort encore, des musiciens venus de Russie, de Hongrie, d’Espagne, du Brésil et de Cuba ont convoqué les enfantines françaises comme autant de clins d’œil complices à un pays ami. Le piano et l’orgue, l’opéra, le lied et la mélodie, le ballet et l’orchestre font renaître les fredons de l’âge tendre avec une inventivité insoupçonnée. Au lecteur curieux de s’amuser à les retrouver…

Sommaire

  • Programme d’écoute1

  • Avant-propos3

  • Les Chansons de notre enfance5

  • Le populaire et le savant6
  • D’un texte à l’autre8
  • Étonnants florilèges11
  • Pour joindre l’utile à l’agréable13
  • Chut, bébé dort…14
  • Réveillons-nous !26
  • Des histoires de famille29
  • Du temps des guerres, des châteaux et des rois37
  • Drôles de personnages !46
  • Pittoresque bestiaire51
  • Promenade dans les bois55
  • Des fleurs pour le dire59
  • Histoires d’eau60
  • Quand l’Allemagne se met à chanter63
  • Un voyage en Europe de l’Est64
  • Les couleurs du Brésil66
  • Illustrations proposées67

  • Tendres berceuses67
  • Papa et moi68
  • Confidences du cœur68
  • L’art de chanter69