Frais de port à 0,01 € dès le premier article !

Catherine Kintzler

Professeur émérite de l’université Charles-de-Gaulle Lille III, Catherine Kintzler est l’auteur de?? Jean-Philippe Rameau, splendeur et naufrage de l’esthétique du plaisir à l’âge classique?? (prix Charles Cros 1983, 2e édition, Minerve, 1988), Condorcet, l’instruction publique et la naissance du citoyen (2e édition, Gallimard, 1987), Poétique de l’opéra français de Corneille à Rousseau (2e édition, Minerve, 2006), La République en questions (Minerve, 1996), La France classique et l’opéra (livret et deux disques compacts audio, Harmonia mundi, 1998), Théâtre et Opéra à l’âge classique, une familière étrangeté (Fayard, 2004), Qu’est-ce que la laïcité ? (2e édition, Vrin, 2008). Outre de nombreuses conférences d’intérêt général, elle travaille en collaboration avec des artistes pour des lectures poétiques ou à titre de conseiller dramaturgique (voir le site mezetulle).

Publications

auteur de

  1. chapitre « La poétique du merveilleux de l’opéra français et la question du « merveilleux maçonnique » », p. 81-92.
(couverture de Le surnaturel sur la scène lyrique)

Le surnaturel sur la scène lyrique

du merveilleux baroque au fantastique romantique
et (coordination)

auteur de

  1. article « Rameau et Voltaire : les enjeux théoriques d’une collaboration orageuse », p. 139-168.
(couverture de Revue de musicologie, t. 67/2 (1981))

« Revue de musicologie, t. 67/2 (1981) »

    Format bibliographique à copier

    Kintzler, Catherine. « La poétique du merveilleux de l’opéra français et la question du « merveilleux maçonnique » », Le surnaturel sur la scène lyrique, du merveilleux baroque au fantastique romantique, coordination de Agnès Terrier et Alexandre Dratwicki, Symétrie, 2012, p. 81-92.
    Kintzler, Catherine. « Rameau et Voltaire : les enjeux théoriques d’une collaboration orageuse », Revue de musicologie, tome 67, n° 2, 1981 : « Revue de musicologie, t. 67/2 (1981) (Revue de musicologie tome 67, n° 2, 1981) », Société française de musicologie, p. 139-168.