• français
  • English

Berlioz, textes et contextes

, et (direction scientifique)

(couverture de Berlioz, textes et contextes)
  • extraits .pdf (160 ko)
  • livre
  • ISBN 978-2-85357-022-0
  • 18,5 x 23,5 cm (ép. 20 mm)
  • cousu broché
  • 326 pages
  • 662 g
  • éditeur : Société française de musicologie
  • prix public TTC : 32,60 €

Ce livre rassemble les communications faites au colloque international qui s’est tenu à la Bibliothèque nationale de France du 13 au 15 novembre 2003, le dernier d’un cycle de cinq dont les thématiques ont été conçues comme complémentaires.

Les articles qui constituent la première partie de ce livre contribuent à éclairer les différentes attitudes de Berlioz à l’égard du texte, musical et littéraire. Écrivain né et grand lecteur, Berlioz est d’abord un homme du texte qui dans sa correspondance, ses feuilletons, ses nouvelles, son traité, ses mémoires, joue en virtuose dans les registres littéraires de l’autobiographie, de la critique, de la théorie et de la fiction. Les plaintes du critique condamné à traîner le boulet du feuilleton amènent souvent le lecteur d’aujourd’hui à constater avec quelle pertinence Berlioz pose la question de la condition de l’écrivain. Le traitement musical du texte révèle chez Berlioz un discernement qui le porte à envisager de façon complexe le rapport analogique entre les différents états d’un texte poétique et leur traduction musicale. Les articles de la deuxième partie de ce livre sont consacrés aux diverses formes de contextualisation dont dépend la création berliozienne. Ils contribuent à abattre le préjugé trop tenace d’un Berlioz cédant sans mesure aux impulsions d’une sensibilité survoltée par une vie affective paroxystique. Enfin ce livre fait ressortir aussi ce que signifie, dans le champ de la philosophie musicale du xxe siècle, la présence – ou l’absence – de Berlioz dans l’esthétique de Mahler ou la pensée Adorno, l’examen des opinions de cet autre novateur qu’est Debussy, ou encore les motifs d’admiration d’un musicien plus radical encore dans ses options créatives comme Varèse.

Panorama de presse

À la fois rationnel et sensible, voici le portrait d’un artiste toujours actuel.

Franck Mallet, Classica

Une contribution de première importance à la connaissance de Berlioz.

André Segond, Publications de l’opéra de Marseille

Un livre particulièrement intéressant qui permet d’aborder bien des aspects méconnus, notamment littéraires, de l’auteur de la Symphonie fantastique.

Patrice Imbaud, L’Éducation musicale

Cet ouvrage fixe un grand nombre de problématiques fort pertinentes, témoigne de la vitalité de la recherche berliozienne et contribue à la réhabilitation, déjà ancienne, de l’auteur des Troyens.

Stéphane Leteuré, nonfiction.fr

Berlioz apparaît ainsi à la lecture de ces nombreuses et riches contributions sous un jour nouveau.

Lexnews

Sommaire

  • Préface
    p. 9-12

    Joël-Marie Fauquet , Catherine Massip , Cécile Reynaud

  • Première partie : Textes
    p. 13-164
  • Le texte musical
    p. 13-47
  • Le Prix de Rome : Berlioz et ses rivaux
    p. 15-34

    Julian Rushton

  • La New Berlioz Edition
    p. 35-40

    Hugh Macdonald

  • Berlioz après 1848 : évolution ou révolution ?
    p. 41-47

    Gérard Condé

  • Le texte littéraire
    p. 49-164
  • Berlioz et la création littéraire
    p. 51-58

    Béatrice Didier

  • Berlioz et les cantates du Prix de Rome
    p. 59-70

    Cécile Reynaud

  • « Le public n’a point d’imagination ». Genre dramatique, genre épique chez Meyerbeer et Berlioz
    p. 71-80

    Matthias Brzoska

  • Berlioz et Offenbach dramaturges
    p. 81-90

    Jean-Claude Yon

  • L’art du portrait chez Berlioz ou contribution à l’histoire des chanteurs de l’opéra
    p. 91-100

    Marie-Hélène Coudroy-Saghaï

  • Berlioz et l’éternel féminin
    p. 101-118

    Katherine Kolb

  • Présences rythmiques de Berlioz écrivain
    p. 119-132

    Éric Bordas

  • La Captive aux origines de la mélodie française ?
    p. 133-150

    Violaine Anger

  • L’analogie poétique : l’exemple de Tristia
    p. 151-164

    Alban Ramaut

  • Deuxième partie : Contextes
    p. 165-262
  • L’imagination scientifique de Berlioz
    p. 167-181

    Joël-Marie Fauquet

  • Berlioz et l’esthétique de la musique sacrée en France au xixe siècle
    p. 181-190

    Dominique Hausfater

  • Sur le chemin d’Euphonia : la « promotion » de la musique ancienne par Berlioz
    p. 191-208

    David Charlton

  • Berlioz et Reicha : une relation ambiguë
    p. 209-220

    Rémy Stricker

  • Berlioz, Carpani et la question de l’imitation en musique
    p. 221-240

    Damien Colas

  • Berlioz en Hongrie
    p. 241-250

    Maria Eckhardt

  • Béatrice et Bénédict : un cadre classique pour l’imaginaire berliozien
    p. 251-262

    Hervé Lacombe

  • Trosième partie : Berlioz et la création au xxe siècle
    p. 263-302
  • Berlioz, Mahler, Adorno
    p. 265-280

    Jean-Pierre Bartoli

  • Berlioz vu par Debussy
    p. 281-294

    Denis Herlin

  • Edgard Varèse : héritier de Berlioz au xxe siècle
    p. 295-302

    Gianfranco Vinay

  • Conclusion
    p. 303-308

    David Cairns

  • Abréviations bibliographiques
    p. 309-310
  • Index des œuvres de Berlioz
    p. 311-314
  • Index des noms
    p. 315-323

© SYMÉTRIE 1999-2016. Reproduction interdite sans accord écrit. Page mise à jour le 4 avril 2012

SYMÉTRIE édition de livres et de partitions de musique

...