• français
  • English

Cristóbal de Morales en Espagne

ses premières œuvres et le manuscrit de Valladolid

(couverture de Cristóbal de Morales en Espagne)
  • extraits .pdf (2,1 Mo)
  • livre
  • ISBN 978-2-914373-92-0
  • 17 x 24 cm
  • cousu broché
  • 304 pages
  • 550 g
  • éditeur : Symétrie
  • collection et série : Symétrie Recherche, série Anciens & Modernes
  • prix public TTC : 36,00 €
  • Ouvrage publié avec le soutien de la région Rhône-Alpes.

Cristóbal de Morales est sans doute l’un des compositeurs les plus fascinants de la Renaissance. Auteur d’une œuvre saisissante par sa densité et sa subtilité, bien que relativement peu abondante, sa musique continue encore à captiver les auditeurs d’aujourd’hui.
Cet ouvrage vient combler le grand vide qui jusqu’à présent régnait sur l’une des périodes créatrices les moins connues du compositeur : celle qui a précédé son séjour romain, que l’on devine, grâce aux œuvres du manuscrit de Valladolid, beaucoup plus riche et féconde que ce que nous imaginions auparavant. Son style « pré-romain » surprend en effet par sa densité contrapuntique où le style franco-flamand est parfaitement intégré, nous montrant au passage l’œuvre d’un compositeur toujours aussi versé dans l’art de l’adéquation entre le texte et la musique et dans l’écriture de courts motifs structurants. Le répertoire que nous présentons est par conséquent celui d’un compositeur très mûr musicalement, et suffisamment connu pour avoir eu l’honneur de voir au moins une de ses œuvres faire l’objet d’une version instrumentale.
Personnalité fort influente durant son séjour romain (ses magnificat y seront imités et copiés jusqu’au xviiie siècle), Morales l’était sans doute déjà avant de se mettre au service de la chapelle pontificale. Mais avant tout, Morales, «  Lumière de l’Espagne en musique  » (d’après l’un de ses contemporains, le théoricien Juan Bermudo), était «  le  » compositeur espagnol par excellence, l’un des premiers à avoir joui d’une réputation et d’une reconnaissance internationales unanimes, éléments identitaires que ses premiers biographes espagnols ne pouvaient ignorer. Cet ouvrage tente donc de relever les défis de cette personnalité complexe et de décrypter à la fois ses premières données biographiques et les controverses dont il a été l’objet au fil des siècles, tout en offrant au lecteur des transcriptions et analyses des musiques de sa toute première période.

Quatre partitions à l’usage des ensembles vocaux sont publiées simultanément : le Magnificat du premier ton inédit, la Missa cortilla, In diebus illis, Ego infelix & Apostole Christi Jacobe.

Sommaire

  • Remerciements
    1
  • Avant-Propos. Reconsidérer Morales
    3
  • Abréviations
    7
  • Avertissement
    9
  • Introduction
    11
  • Morales, le compositeur et son œuvre
  • Morales avant Rome
    17
  • Le manuscrit de Valladolid
    35
  • Les œuvres de Morales dans le manuscrit de Valladolid
  • Motets
    55
  • Magnificat
    99
  • Messe
    121
  • Édition musicale
  • Notre transcription
    149
  • Conclusion
    161
  • Bibliographie
    165
  • Index des œuvres de Morales
    179
  • Index des œuvres
    181
  • Index des personnes
    185

Panorama de presse

Voilà un texte capital qui modifie très sensiblement la connaissance du compositeur espagnol Cristobal de Morales […]. Le texte comprend aussi un ensemble de commentaires musicologiques des œuvres de Morales, et une proposition de transcription des œuvres. Les arguments pour une révision du cas Morales sont convaincants et leur lecture définitivement passionnante. Incontournable.

Lucas Irom, Classiquenews.com

Les mérites de son ouvrage sont considérables : rectification de données biographiques erronées et d’attributions douteuses ; révision et actualisation de la période pré-romaine ; apport à l’histoire sociale de la musique religieuse ; transcription et commentaire des œuvres et bibliographie raisonnée particulièrement étoffée. À plus d’un titre : une belle mise au point.

Édith Weber, L’Éducation musicale

Este libro, junto con publicaciones anteriores de Diego Pacheco y otros autores, así como los trabajos que se ocupan de la producción pre-romana a principios de la carrera musical de Morales, constituyen un punto de partida muy útil para posteriores estudios tan necesarios para comprender la obra del compositor.

Bernadette Nelson, Revista de musicología vol. XXXIX, n° 2 (2016)

(couverture de Cristóbal de Morales en Espagne)

Cristóbal de Morales en Espagne

ses premières œuvres et le manuscrit de Valladolid
  • extraits .pdf (2,1 Mo)
  • livre
  • ISBN 978-2-914373-92-0
  • 17 x 24 cm
  • cousu broché
  • 304 pages
  • 550 g
  • éditeur : Symétrie
  • collection et série : Symétrie Recherche, série Anciens & Modernes
  • prix public TTC : 36,00 €
(couverture de Livre + 4 partitions : Magnificat I toni, Missa cortilla, Ego infelix peccator, In diebus illis & Apostoli Christi Jacobe)

Livre + 4 partitions : Magnificat I toni, Missa cortilla, Ego infelix peccator, In diebus illis & Apostoli Christi Jacobe


(édition scientifique)
  • partition pour 4 voix
  • paquet groupé
  • 31 min
  • ISMN 979-0-2318-0814-8
  • 21 x 29,7 cm
  • cahier agrafé
  • non vendu
  • éditeur : Symétrie

© SYMÉTRIE 1999-2017. Reproduction interdite sans accord écrit. Page mise à jour le 8 septembre 2017

SYMÉTRIE édition de livres et de partitions de musique

...