Chant de l’oiseau qui n’existe pas

pour illustrer le poème de Claude Aveline

(couverture de Chant de l’oiseau qui n’existe pas)
  • partition pour flûte
  • ISMN 979-0-2318-0043-2
  • 21 x 29,7 cm
  • cahier agrafé
  • 4 pages
  • 32 g
  • éditeur : Symétrie
  • prix public TTC : 5,00 €

    Tout au long de sa vie, Sauguet a été lié avec des artistes de générations et d’horizons très divers : compositeurs, bien sûr, interprètes, chorégraphes et danseurs, poètes, hommes de théâtre, peintres et décorateurs, cinéastes… Il a souvent évoqué, notamment dans ses mémoires, La Musique, ma vie, ses nombreuses amitiés constituant dans son esprit une famille spirituelle à laquelle il a consacré nombre de pages de circonstance, hommages, témoignages (Prélude à une exposition de peinture, pour un vernissage à la galerie Rive gauche en 1937 ; Toast pour Henry Barraud pour célébrer l’action de ce dernier au sein des institutions radiophoniques françaises ; 80 notes clavecines, pour clavecin, composé à l’occasion des 80 ans de Wanda Landowska).

    Le Chant de l’oiseau qui n’existe pas est écrit « pour illustrer le poème de [l’ami] Claude Aveline », extrait de son recueil Portrait de l’oiseau-qui-n’existe-pas et autres poèmes (éditions Hoffmann, Canada, 1961).

    Bruno Berenguer

    © SYMÉTRIE 1999-2017. Reproduction interdite sans accord écrit. Page mise à jour le 8 septembre 2017

    SYMÉTRIE édition de livres et de partitions de musique

    ...