Frais de port à 0,01 € dès le premier article !

Quelques trilles pour les Treilles

pour flûte solo

Tout au long de sa vie, Sauguet a été lié avec des artistes de générations et d’horizons très divers : compositeurs, bien sûr, interprètes, chorégraphes et danseurs, poètes, hommes de théâtre, peintres et décorateurs, cinéastes… Il a souvent évoqué ses nombreuses amitiés constituant dans son esprit une famille spirituelle à laquelle il a consacré nombre de pages de circonstances, hommages, témoignages (Prélude à une exposition de peinture, pour un vernissage à la galerie Rive Gauche en 1937 ; Toast pour Henry Barraud pour célébrer son action au sein des institutions radiophoniques françaises ; 80 notes clavecines, composé à l’occasion des 80 ans de Wanda Landowska).

En octobre 1982, Henri Sauguet compose ces Quelques trilles pour les Treilles qu’il dédie « à Madame Grunner-Schlumberger », en témoignage de sa reconnaissance. Cette page renvoie une sorte d’écho bucolique à l’atmosphère de sa propriété girondine des Treilles, dont Sauguet semble avoir gardé un souvenir émerveillé.

Bruno Berenguer

Panorama de presse

La présentation des cinq partitions aujourd’hui éditées est agencée pour l’agrément de l’œil, avec illustrations du meilleur goût représentant l’auteur signées Isabelle Françaix.

Traversières magazine