La Pratique d’orchestre historique

baroque, classique et romantique

Kai Köpp

traduction de
Fabien Roussel

Ce manuel propose un panorama général de l’art du jeu en ensemble aux périodes baroque, classique et romantique. Les sujets relatifs aux effectifs, à la constitution des ensembles et à leur direction sont abordés, mais c’est surtout la question de la pratique des musiciens qui est ici centrale : comment un musicien d’orchestre, entre le xviie et le xixe siècle, comprend-il les indications portées sur sa partie, et comment les exécute-t-il  ?

De ce point de vue, ce livre peut se lire comme un cours fondamental sur la pratique d’exécution historique. Quinze études de cas, sur des partitions issues des trois périodes, permettent en outre d’appréhender les informations théoriques données à la lumière du répertoire de l’époque.

Ce manuel pratique s’adresse à tous ceux qui sont concernés par l’inter­prétation d’œuvres orchestrales : étudiants, musiciens professionnels, chefs d’orchestre, mais aussi musicologues ou éditeurs, ainsi qu’aux profanes qui s’intéressent à ces sujets.

Sommaire

  • Avant-propos3

  • Introduction.
    La pratique orchestrale dans l’interprétation historiquement informée
    5

  • I. La pratique d’orchestre professionnelle
    Des « devoirs du ripiéniste »
    23

  • Cordes et vents comme ripiénistes dans l’orchestre23
  • Différences entre le jeu soliste et la pratique orchestrale professionnelle25
  • Les devoirs du musicien d’orchestre professionnel34
  • Les instruments des ripiénistes40
  • II. Notation et Convention.
    De « l’exécution unanime »
    63

  • Normalisation des modes d’exécution non écrits dans la pratique d’orchestre professionnelle63
  • Limites et insuffisances de la notation dans une culture du jeu dans l’instant66
  • Normes d’exécution notables et non notables dans les sources66
  • Partitions insuffisamment annotées dans la pratique87
  • III. Normes de l’organisation des coups d’archet.
    Du « partage » des coups d’archet
    97

  • La discipline des coups d’archet comme caractéristique de la pratique professionnelle d’ensemble97
  • Conditions préalables et fondements de l’organisation des coups d’archet106
  • L’organisation des coups d’archet dans l’ensemble122
  • Normes de l’organisation des coups d’archet dans les répertoires d’orchestre les plus importants131
  • IV. Normes de l’expression.
    Des « types » de coups d’archet
    155

  • Le coup d’archet unanime comme fondement de la sonorité orchestrale155
  • Techniques d’archet historiques pour ripiénistes168
  • Le « type de coup d’archet » : combinaison de tempo, de forme et d’expression204
  • V. Normes d’exécution dans la pratique
    De la « bonne exécution » en ensemble
    219

  • Normes de l’effet sonore219
  • Coups d’archet au service de l’expression228
  • Stratégies du jeu d’ensemble243
  • VI. Survol historique avec études de cas251

  • Pratique baroque du ripieno à Paris252
  • Pratique baroque du ripieno à Rome et Venise259
  • Pratique baroque du ripieno dans le baroque tardif en Allemagne centrale272
  • Pratique galante du ripieno à Dresde295
  • Pratique (pré)-classique du ripieno à Mannheim295
  • Pratique classique du ripieno à Vienne307
  • Pratique romantique du ripieno à Vienne et à Dresde317
  • Bibliographie361

  • Sources primaires361
  • Littérature secondaire366
  • Index des personnes371

Panorama de presse

La Pratique d’orchestre historique – baroque, classique et romantique est un ouvrage pour le moins singulier, truffé de détails historiques remarquables. Son auteur Kai Köpp, altiste et musicologue, analyse avec minutie la pratique d’exécution historique de la musique d’ensemble aux époques baroque, classique et romantique. Agrémentée de quinze études de cas analytiques de partitions concernant les trois périodes évoquées, cette somme s’adresse tout autant au chef d’orchestre, à l’instrumentiste, à l’étudiant, au musicologue, à l’éditeur qu’au mélomane curieux et passionné. Un ouvrage d’une très grande richesse historique.

Frédéric Isoletta, Zibeline