• français
  • English

Rire et sourire dans l’opéra-comique en France aux xviiie et xixe siècles

(coordination)

(couverture de Rire et sourire dans l’opéra-comique en France aux xviiie et xixe siècles)

Lorsque l’opéra-comique apparaît au début du xviiie siècle, il est apparenté à la farce et à la comédie. Cependant, les travaux consacrés à l’étude du genre soulignent l’ambiguïté du terme « comique » : en effet, si le caractère comique semble initialement constituer un trait définitoire, l’évolution de la forme suggère bientôt une redéfinition voire une éviction du rire. Cet ouvrage a pour objectif de reconsidérer la dimension comique du genre aux xviiie et xixe  siècles, examinant tant l’apport de compositeurs comme Auber, Bizet, Duni, Grétry et Ildefonse Luce, que l’enracinement de l’opéra-comique dans le vaudeville et la parodie, ou encore l’évolution des conventions à l’époque d’Offenbach et de Delibes. Entre musicologie, littérature et arts du spectacle, l’ouvrage rend compte de la variété de l’expression comique, qu’il s’agisse d’œuvres fondatrices ou de manifestations plus originales, des procédés suscitant le rire et le sourire, de l’interprétation et du jeu sur la scène, des échanges avec d’autres scènes/formes, ou des questions théoriques soulevées – de la censure aux usages de l’institution. Ces approches croisées interrogent en filigrane la définition même de l’opéra-comique, et incitent à mettre l’accent sur des principes clés du genre, comme la notion d’emploi. Il en émerge un panorama assez nouveau qui invite à revaloriser le comique comme une composante essentielle du genre.

Panorama de presse

L’ouvrage a tout pour plaire aux chercheurs, et aux passionnés du genre opéra-comique, et bénéficie du sérieux que les éditions Symétrie apportent à leurs publications musicologiques.

Bruno Peeters, Crescendo

Par sa nouveauté et par la variété de ses points de vue, ce volume s’impose comme une lecture très profitable pour tout amateur d’opéra-comique.

Jean-Claude Yon, L’Avant-Scène Opéra

À des degrés divers, ces textes sont dignes d’intérêt, […] ils peuvent aussi éveiller la curiosité, par exemple sur un compositeur français quasi inconnu, Ildephonse Luce (1781-1853), dont on aimerait bien entendre la scène de folie du Maëstro ou La Renommée (Versailles, 1850), dont l’héroïne n’est autre que… la petite-fille de Mozart !

Michel Parouty, Diapason

Par la diversité des approches, cependant structurées dans une grille clairement énoncée, la publication est exemplaire, captivante par l’originalité des documents étudiés, la justesse de l’analyse.

Hugo Papbst, Classiquenews.com

Le thème est traité sous les angles les plus divers, ce qui s’avère stimulant. […] Ce volume devrait contribuer à une appréhension plus précise des composantes d’un genre tricentenaire.

Laurent Bury, Forumopera.com

Sommaire

  • Introduction
    p. 1-6

    Charlotte Loriot

  • Œuvres, vaudevilles et parodies, des sources de l’opéra-comique à Despréaux et Grétry
    p. 7-82
  • La Matrone d’Éphèse de Fuzelier  : rire et sourire à la naissance de l’opéra-comique
    p. 9-20

    Françoise Rubellin

  • Le chant d’Apollon selon Grétry  : les vaudevilles dans Le Jugement de Midas
    p. 21-32

    Loïc Chahine

  • La rencontre de l’ancien et du nouveau dans La Fille mal gardée de Duni et Favart
    p. 33-52

    David Charlton

  • Faire «  rire de l’original  » ou le «  rendre plus comique  »  ? Analyse de parodies dramatiques d’opéra en opéra-comique à la fin du xviiie siècle
    p. 53-68

    Pauline Beaucé

  • L’influence de l’opéra-comique sur l’esthétique de Beaumarchais
    p. 69-82

    Thibaut Julian

  • Échanges entre les genres et les nations
    p. 83-148
  • L’opéra-comique face à l’œuvre source  : restructuration et redéfinition du comique dans Le Comte Ory de Rossini
    p. 85-106

    Maria Birbili

  • Le développement du chœur à l’Opéra-Comique à la fin du xviiie siècle
    p. 107-118

    Arnold Jacobshagen

  • Le Docteur Miracle (1856)  : un opéra-comique didactique
    p. 119-134

    Nathalie Otto-Witwicky

  • Rire et sourire à Paris et à Rio, voyages de l’opéra-comique et historicité du comique
    p. 135-148

    Denise Scandarolli

  • Rire et sourire en musique et sur scène
    p. 149-224
  • Typologie des procédés musicaux du sourire dans L’Amant jaloux de Grétry (1778)
    p. 151-160

    Benjamin Pintiaux

  • Rire et sourire dans Fra Diavolo (1830) de Scribe et Auber
    p. 161-182

    Matthieu Cailliez

  • La fortune de Bertrand  : un portrait d’Antoine Trial (1737-1795)
    p. 183-202

    Raphaëlle Legrand

  • Le jeu et le chant d’un Trial du xixe siècle : Féréol sur la scène de l’Opéra-Comique (1818-1835)
    p. 203-224

    Charlotte Loriot

  • Enjeux théoriques et génériques soulevés par le comique
    p. 225-302
  • Le Prisonnier ou La Ressemblance d’Alexandre Duval et Dominique Della Maria (1798), un thermidor pour l’opéra-comique
    p. 227-250

    Patrick Taïeb

  • Le rire de l’opéra-comique dans la presse à la fin du xviiie siècle
    p. 251-260

    Valérie Bonche

  • Ildephonse Luce  : dénoncer l’imposture artistique par le rire
    p. 261-278

    Stéphane Lelièvre

  • La Périchole d’Offenbach  : séguedilles et fariboles
    p. 279-294

    Thierry Ozwald

  • Le comique en débat dans l’opéra-comique des années 1880  : l’exemplarité de Jean de Nivelle et de Lakmé
    p. 295-302

    Bérengère de L’Épine

  • Index des œuvres
    p. 303-312
  • Index des personnes
    p. 313-322

© SYMÉTRIE 1999-2017. Reproduction interdite sans accord écrit. Page mise à jour le 24 mai 2017

SYMÉTRIE édition de livres et de partitions de musique

...