Plein de nouveaux moyens de paiement ajoutés : Paypal, iDeal, Sofort, Giropay, virement.

Hommages

Tempus Perfectum n° 24

Pouvait-on imaginer que le piano rende hommage à Voltaire, à Flaubert et à Baudelaire ? qu’il soit capable, comme l’orchestre, de célébrer Breughel, Botticelli, Watteau, Raphaël et Renoir ? que la musique entière s’applique à fêter les compositeurs passés, les créateurs présents, les interprètes talentueux et même… les professeurs ? et qu’elle puisse chanter à sa propre gloire ? Sait-on enfin à quel point l’orchestre et les ensembles chambristes, les musiciens professionnels et les amateurs de tous âges, les auditeurs, les conservatoires même ont durablement séduit la peinture ? Autant de déclinaisons inédites à découvrir au fil de ces pages…

Sommaire

  • Programme d’écoute1

  • Avant-propos3

  • Hommages4

  • Le piano aime la littérature5
  • La candeur selon Voltaire6
  • L’insatisfaction selon Flaubert9
  • La chaleur selon Baudelaire10
  • La musique s’occupe de peinture12
  • Florilèges pianistiques12
  • Contributions orchestrales19
  • Du côté de la voix23
  • La musique se passionne pour la musique24
  • Illustres prédécesseurs24
  • Chers confrères26
  • Les professeurs marquants31
  • Les interprètes méritants35
  • Star-system37
  • Une soirée au concert38
  • Quand la variété s’en mêle39
  • Amour sans fin…42
  • Illustrations proposées44

  • Hommage aux compositeurs44
  • Hommage aux professeurs et à leurs élèves48
  • Des études au conservatoire48
  • Le souci de la transmission49
  • Hommage aux instrumentistes54
  • La maîtrise des professionnels54
  • L’enthousiasme des amateurs58
  • Le coin des enfants62
  • Hommage à l’orchestre64
  • Hommage à la musique69