• français
  • English

Vingt-Quatre Préludes et Fugues

(Le Clavier bien tempéré, Livre I)

Johann Sebastian Bach (1685-1750) et Frédéric Chopin (1810-1849)
(édition scientifique)

(couverture de Vingt-Quatre Préludes et Fugues)
  • extraits .pdf (820 ko)
  • livre
  • ISBN 978-2-85357-021-3
  • 28,8 x 21,6 cm (ép. 20 mm)
  • relié cartonné
  • 184 pages
  • 1 227 g
  • épuisé
  • éditeur : Société française de musicologie

J.-S. Bach et son Clavier bien tempéré ont été des figures tutélaires pour maints compositeurs du xixe siècle, de Beethoven à Brahms, de Mendelssohn et Schumann à Franck et Fauré, d’Alkan et Boëly à Liszt et Schoenberg. Venu d’un autre horizon, Chopin a été éduqué à Varsovie dans le culte des Préludes & Fugues, qu’il savait par cœur au point de jouer impromptu « plus de la moitié d’un recueil ». Bach est à la source de son entraînement de pianiste, de son métier de compositeur et de son répertoire de professeur. Ses élèves en passaient tous par là : au terme de cinq années d’enseignement, il conseilla à l’une des meilleures d’entre elles de « toujours travailler Bach. Ce sera votre meilleur moyen de progresser. »

Le présent fac-similé reproduit une édition du premier livre, annotée par Chopin lors de la formation d’une élève tardive, Pauline Chazaren, qui devait faire carrière dans le professorat privé : choisie par Liszt (lequel l’avait dirigée chez Chopin), elle eut à enseigner la jeune Cosima dans le temps même où elle travaillait avec Chopin. Entièrement autographes, les annotations concernent l’exécution (doigtés, répartitions des voix intermédiaires entre les deux mains, etc.), l’« analyse » des fugues les plus élaborées à travers un repérage des thèmes sous leurs diverses présentations, enfin le report très soigneux – pour les premiers Préludes & Fugues – des indications d’exécutions par Czerny (1837), dont il a pris connaissance à travers la publication parisienne de la veuve Launer. Cette humilité en fin de carrière n’est pas le trait le moins émouvant d’un document neuf et inconnu, qui vient éclairer d’un jour précis les liens de Chopin avec son maître à penser, comme dans son rôle de pédagogue.

Sommaire

  • Commentaire
    IX
  • Commentary
    XXXI
  • Komentarz
    LI
  • Éléments de bibliographie
    LXXI
  • Vingt-quatre Préludes et Fugues (fac-similé)
    2

© SYMÉTRIE 1999-2016. Reproduction interdite sans accord écrit. Page mise à jour le 8 mars 2012

SYMÉTRIE édition de livres et de partitions de musique

...