Nous restons ouverts et servons vos commandes en toute sécurité !

Matthias Brzoska

Matthias Brzoska a soutenu sa thèse de doctorat consacrée à Franz Schreker à la Technische Universität de Berlin en 1986 et a obtenu, quatre ans plus tard, son habilitation à l’université de Bayreuth avec une étude sur le concept d’œuvre d’art totale dans l’esthétique française. Professeur de musicologie à la Folkwang-Hoschschule d’Essen, ses principaux axes de recherches concernent l’opéra, la musique française et les relations intertextuelles entre la musique et les autres formes d’art. Matthias Brzoska a participé à la New Grove Second Edition, au Pipers Enzyklopädie des Musiktheaters (Laber) ou au Lexikon der Oper (Laber) et travaille pour l’Institut für deutsche Musikkultur im östlichen Europa. Depuis 1996, il assure l’édition du Prophète de Meyerbeer.

Publications

auteur de

  1. chapitre « Cléopâtre de Berlioz (1829) et la transgression harmonique », p. 455-463.
(couverture de Le Concours du prix de Rome de musique (1803-1968))

Le Concours du prix de Rome de musique (1803-1968)

et (coordination)

auteur de

  1. chapitre « « Le public n’a point d’imagination ». Genre dramatique, genre épique chez Meyerbeer et Berlioz », p. 71-80.
(couverture de Berlioz, textes et contextes)

Berlioz, textes et contextes

, et (direction scientifique)

Format bibliographique à copier

Brzoska, Matthias. « Cléopâtre de Berlioz (1829) et la transgression harmonique », Le Concours du prix de Rome de musique (1803-1968), coordination de Julia Lu et Alexandre Dratwicki, Symétrie, 2011, p. 455-463.
Brzoska, Matthias. « « Le public n’a point d’imagination ». Genre dramatique, genre épique chez Meyerbeer et Berlioz », Berlioz, textes et contextes, direction scientifique de Joël-Marie Fauquet, Catherine Massip et Cécile Reynaud, Société française de musicologie, 2011, p. 71-80.