• français
  • English

Quang-Hai Trân

Éminent ethnomusicologue, musicien traditionnel et pédagogue accompli, compositeur, conférencier, coureur de la planète sonore, membre du CNRS : tel est le protéiforme Trân Quang Hai, le plus érudit des fantaisistes, le plus sympathique des scientifiques. Portrait à plusieurs voix – les siennes – du champion du chant diphonique. Trân Quang Hai (qui signifie « océan illuminant ») a choisi de suivre la voie de son père, le professeur Trân Van Khê, sur les traces de la recherche scientifique. De la musique et de l’étude de l’Orient et de l’Occident, il a créé un mélange à sa manière toute personnelle, empreinte d’humour et de conscience profonde de ses responsabilités. Entré au CNRS en 1968, il poursuit ses recherches sur le chant diphonique depuis plus de 30 ans ; il est devenu l’un des plus grands spécialistes du chant de gorge khoomei sibérien. Le film Le Chant des harmoniques réalisé en 1989 par Hugo Zemp et auquel il participe en tant que co-auteur, acteur principal et compositeur, a obtenu quatre prix internationaux. Ses recherches sont mondialement connues : il a participé à plusieurs dizaines de congrès internationaux, il enseigne auprès d’une centaine d’universités à travers le monde, il a formé plus de 7 000 stagiaires en chant diphonique dans 60 pays et a participé à de nombreuses émissions de télévision dans divers pays.

© SYMÉTRIE 1999-2016. Reproduction interdite sans accord écrit. Page mise à jour le 15 août 2011

SYMÉTRIE édition de livres et de partitions de musique

...