Caprice

pour violoncelle et harpe

« À Maurice Maréchal, en souvenir de Génicourt (hiver 1916-1917) ». Cette œuvre, datée de 1921, est l’une des premières de Lucien Durosoir. Elle est encore tout imprégnée des souvenirs sanglants de la Grande Guerre dont les deux musiciens partagèrent les dangers. Les deux instruments semblent se disputer le droit d’exprimer les multiples fluctuations de ce Caprice, reflet d’une pensée musicale toujours en quête d’une autre vérité.

Extraits sonores

disque Un enregistrement sur disque compact de Caprice est disponible sous le label Alpha.

Caprice