• français
  • English

L’Épopée Despieds

préface de

(couverture de L’Épopée Despieds)

Don ou malédiction ? Jésus Despieds découvre qu’il est doté d’une voix de ténor extraordinaire, mais c’est son frère Louis-Guy qui a reçu l’intelligence en partage. Avec des termes sonnants et rares, l’auteur nous entraîne dans la fabuleuse épopée des frères Despieds, des quartiers populaires de Marseille à Venise : apprentissage du chant, recherche de maîtres, quête de la reconnaissance, de l’amour… Dans un style alternant sans pudeur l’extrême raffinement et le vulgaire débridé, Patrick Alliotte truffe son « bazar de l’ouïe » de quiproquos savoureux, de dialogues souvent hilarants et toujours rythmés musicalement. On se délecte des personnages hauts en couleur du microcosme lyrique et des formules absconses destinées à exprimer les subtilités de la technique vocale. Tous ceux qui, un jour, ont fait l’expérience du chant se reconnaitront dans ce livre qui n’en décrit pas moins une aventure humaine chargée d’émotions universelles. Récit d’initiation, de découvertes et de désillusions, d’épanouissement et d’échecs, ce roman reste avant tout un moyen de traduire, à travers le chant, notre quête de sens. Ce livre généreux et plein d’humour est à déguster comme une pâtisserie savoureuse.

Panorama de presse

Près du quart des livres édités sont des romans, ce qui rend leur choix très difficile cependant comme dans le lit des rivières aurifères l’on peut y trouver des pépites et “L’épopée Despieds” de Patrick Alliotte est de ceux là. Un bonheur, que dis-je, une délectation, une jubilation. Le titre en soi peut surprendre, jusqu’à la maison d’édition, Symétrie, dont la juste renommée s’exprime essentiellement jusque là dans le secteur de la musicologie et des partitions. Mais là un roman et quel roman, quelle histoire, et surtout quel style !

Pierre-Alain Lévy, wukali.com

Voici une plume nouvelle, un style original, cru, sans fioritures pour une tranche de vie comme on n’en fait plus. […] Un livre savoureux, délectable dans son style salé-sucré, qui devrait figurer dans toutes les bibliothèques, les théâtres, les opéras, les conservatoires, chez tous les professeurs (ou assimilés) de chant. Un livre enfin dont la lecture devrait être rendue obligatoire à tout impétrant à cet art fascinant où comme partout ailleurs, rien n’est jamais acquis.

Christian Colombeau, Sortir ici et ailleurs

Un roman d’une truculence rabelaisienne situé dans le monde de l’opéra, comment refuser une telle proposition ? […] À consommer sans modération.

Laurent Bury, Forumopera.com

Savoureux, cruel, drôle, ce roman se lit avec un plaisir évident. Il éclairera certainement d’une lumière nouvelle les lecteurs peu familiers de cet univers finalement discret. Quant aux autres, ils n’arrêteront pas de reconnaître un tel ou un tel au détour d’une attitude ou d’une réflexion. Jouissif autant que généreux, c’est peut être le premier roman sans fausse pudeur qui serre d’aussi près les arcanes de ce monde sans pitié.

Robert Pénavayre, Classictoulouse.com

L’épopée Despieds ravit les amoureux du chant, du monde, certes cruel, mais fascinant, de l’opéra, dont on reconnaît quelques figures, ci et là, masquées sous de cocasses pseudonymes. On se délecte au foisonnement d’images, crues ou lyriques qui accompagnent les sensations du chanteur.

Jacques Freschel, Zibeline

© SYMÉTRIE 1999-2017. Reproduction interdite sans accord écrit. Page mise à jour le 21 août 2015

SYMÉTRIE édition de livres et de partitions de musique

...