Soldes d’été 2022 : -25 % sur une sélection de publications
voir la liste des articles en promotion

Jésus Aguila

Jésus Aguila est né en 1952. Après des études au conservatoire de Toulouse, au C.N.S.M.D. de Paris, puis la réalisation d’une thèse d’État à Paris IV, il a été nommé professeur de musicologie à l’université de Toulouse 2 – Le Mirail, où il enseigne la musicologie, l’esthétique et l’analyse musicales des xxe et xxie siècles, ainsi que la pédagogie de la musique.

Ses travaux au sein de l’équipe de recherches LLA-CREATIS portent sur les phénomènes d’intégration et de résistance à l’innovation musicale dans les sociétés contemporaines, sur les rapports entre théorie, composition et créativité, ainsi que sur les transferts méthodologiques entre les musiques contemporaines savantes, populaires et non-occidentales.

Par ailleurs, en tant que coordinateur des formations au diplôme d’État et à la licence d’interprétation en collaboration avec l’ISDAT, il s’est particulièrement intéressé aux modalités de transmission des stratégies d’écoute de la musique.

Publications

auteur de

  1. chapitre « Gilbert Amy et le Domaine musical. Continuité, ouverture et contradictions structurelles », p. 131-138.
(couverture de Gilbert Amy : le temps du souffle)

Gilbert Amy : le temps du souffle

textes et essais sur sa musique
(coordination)

auteur de

  1. chapitre « Musique savante occidentale et cultures extra-européennes, 1950-1980 », p. 1151-1190.
(couverture de Théories de la composition musicale au xxe siècle)

Théories de la composition musicale au xxe siècle

et (direction scientifique)

Format bibliographique à copier

Aguila, Jésus. « Gilbert Amy et le Domaine musical. Continuité, ouverture et contradictions structurelles », Gilbert Amy : le temps du souffle, textes et essais sur sa musique, coordination de Pierre Michel, Symétrie, 2015, p. 131-138.
Aguila, Jésus. « Musique savante occidentale et cultures extra-européennes, 1950-1980 », Théories de la composition musicale au xxe siècle, direction scientifique de Nicolas Donin et Laurent Feneyrou, Symétrie, 2013, p. 1151-1190.