Nous restons ouverts et servons vos commandes en toute sécurité !

Jésus Aguila

Jésus Aguila est né en 1952. Après des études au conservatoire de Toulouse, au C.N.S.M.D. de Paris, puis la réalisation d’une thèse d’État à Paris IV, il a été nommé professeur de musicologie à l’université de Toulouse 2 – Le Mirail, où il enseigne la musicologie, l’esthétique et l’analyse musicales des xxe et xxie siècles, ainsi que la pédagogie de la musique.

Ses travaux au sein de l’équipe de recherches LLA-CREATIS portent sur les phénomènes d’intégration et de résistance à l’innovation musicale dans les sociétés contemporaines, sur les rapports entre théorie, composition et créativité, ainsi que sur les transferts méthodologiques entre les musiques contemporaines savantes, populaires et non-occidentales.

Par ailleurs, en tant que coordinateur des formations au diplôme d’État et à la licence d’interprétation en collaboration avec l’ISDAT, il s’est particulièrement intéressé aux modalités de transmission des stratégies d’écoute de la musique.

Publications

auteur de

  1. chapitre « Gilbert Amy et le Domaine musical. Continuité, ouverture et contradictions structurelles », p. 131-138.
(couverture de Gilbert Amy : le temps du souffle)

Gilbert Amy : le temps du souffle

textes et essais sur sa musique
(coordination)

auteur de

  1. chapitre « Musique savante occidentale et cultures extra-européennes, 1950-1980 », p. 1151-1190.
(couverture de Théories de la composition musicale au xxe siècle)

Théories de la composition musicale au xxe siècle

et (direction scientifique)

Format bibliographique à copier

Aguila, Jésus. « Gilbert Amy et le Domaine musical. Continuité, ouverture et contradictions structurelles », Gilbert Amy : le temps du souffle, textes et essais sur sa musique, coordination de Pierre Michel, Symétrie, 2015, p. 131-138.
Aguila, Jésus. « Musique savante occidentale et cultures extra-européennes, 1950-1980 », Théories de la composition musicale au xxe siècle, direction scientifique de Nicolas Donin et Laurent Feneyrou, Symétrie, 2013, p. 1151-1190.