Le Modèle et l’Invention

Olivier Messiaen et la technique de l’emprunt

, et

préface de
George Benjamin

(couverture de Le Modèle et l’Invention)

Ce livre révèle comment Olivier Messiaen, l’un des phares du xxe siècle musical, a bâti son œuvre singulière en transformant les musiques qu’il aimait. Au long d’une enquête vaste et minutieuse, qui associe une relecture complète de ses écrits théoriques à l’analyse de ses partitions, les auteurs démontrent que Messiaen s’est forgé une technique d’emprunt, véritable méthode de composition irriguant toute sa production. L’origine d’une part majeure de son matériau musical se trouve dans un corpus large et éclectique : des courbes mélodiques de Mozart et Rameau aux rythmes irrationnels de Debussy ou Jolivet, des cantilènes hindoues aux harmonies sophistiquées de Ravel, Tournemire, Berg ou Massenet, des antiennes du plain-chant grégorien à de « charmants spécimens » de chansons populaires.

Comprendre la matrice intellectuelle de cette technique, étudier les mécanismes de la collecte d’emprunts et de la fabrication de formules, saisir l’interaction de ces matériaux et leur montage dans les œuvres offre une nouvelle clé de déchiffrement de la musique de Messiaen et repousse les frontières de la compréhension de la composition musicale. Au-delà des étapes du processus créateur, les emprunts dévoilent l’imaginaire du compositeur, mais aussi les relations multiples et complexes qui se nouent entre admiration et audace, entre modèle et invention.

Sommaire

  • Avant-propos
    1-4
  • Préface
    5-6

    George Benjamin

  • Introduction
    3-26
  • Relire les écrits d’Olivier Messiaen : comprendre et formuler la technique de l’emprunt
  • L’emprunt mélodique
    29-54
  • L’emprunt harmonique
    55-86
  • L’emprunt rythmique
    87-110
  • Collecter l’emprunt : entrer dans l’imaginaire créatif d’Olivier Messiaen
  • Introduction
    113-124
  • Claude Debussy
    125-174
  • Maurice Ravel
    175-206
  • Jules Massenet
    207-226
  • André Jolivet
    227-250
  • La galerie des Modernes : Honegger, Stravinski, Prokofiev, Tournemire, Falla
    251-286
  • L’École de Vienne
    287-312
  • Le Plain-chant grégorien
    313-336
  • L’Inde de Joanny Grosset : un exotisme mystique
    337-364
  • La galerie ethnographique : les musiques exotiques d’Olivier Messiaen
    365-406
  • Les ombres des temps anciens : de quelques figures du xviiie siècle
    407-454
  • Postlude. Par-delà l’identification
    455-464
  • Composer avec l’emprunt
  • Introduction
    467-480
  • Les Corps glorieux (1939) : « L’Ange aux parfums »
    481-496
  • Rechant IV
    497-512
  • Turangalîla-Symphonie : un extrait de « Turangalîla 1 »
    513-528
  • « Amen des Anges, des Saints et du chant des oiseaux »
    529-550
  • Conclusion. Repenser Messiaen à travers l’emprunt
    551-580
  • Postface
    581-582
  • Index des œuvres de Messiaen
    583-586
  • Index des œuvres
    587-590
  • Index des personnes
    591-596
  • Bibliographie
    597-610
  • Index des figures de Technique de mon langage
    611-612

Les pages 114 et 579 qui comportent des erreurs dans le premier tirage sont corrigées dans les extraits pdf.

© SYMÉTRIE 1999-2018. Reproduction interdite sans accord écrit. Page mise à jour le 13 décembre 2017

SYMÉTRIE édition de livres et de partitions de musique

...