Olivier Greif (1950-2000)

Né à Paris, le 3 janvier 1950, Olivier Greif accomplit des études musicales précoces. D’abord initié par Lucette Descaves et Yvonne Desportes, il entre au Conservatoire national supérieur de musique de Paris à dix ans. Il y est l’élève de Marcel Bitsch (solfège), Lucette Descaves (piano), Geneviève Joy (déchiffrage), Jean Hubeau (musique de chambre), Tony Aubin (composition, prix en 1967), Robert Blot (direction d’orchestre) et Marius Constant (orchestration).

En 1969, il part pour les États-Unis. À New York, il complète ses études de composition auprès de Luciano Berio, alors professeur à la Juilliard School. L’année suivante, il est son assistant pour la création de son œuvre Opera à l’Opéra de Santa Fé au Nouveau-Mexique.
Sa double carrière de compositeur et de pianiste concertiste l’amène à se produire dans de nombreux pays d’Europe ainsi qu’aux États-Unis et au Japon.

Durant les années 1970, Olivier Greif enseigne la composition, l’analyse et la musique de chambre à l’Académie-Festival des Arcs, dont il assurera la direction artistique de 1983 à 1986. En 1978 et 1979, il enseigne également à Annecy dans le cadre des Pâques musicales. L’Opéra de Paris lui commande alors l’opéra de chambre qui est créé en 1981 au Centre Georges Pompidou en co-production avec l’Ircam et le Festival d’Automne.

En 1976, il s’engage dans une recherche spirituelle qui durera plus de 20 ans. Cette démarche le conduit à suspendre sa création musicale pendant une dizaine d’années, à l’exception de nombreux arrangements polyphoniques sur des chants dévotionnels indiens.

À partir de 1990, il reprend peu à peu sa carrière de pianiste concertiste et son activité de compositeur, avec une intensité croissante jusqu’à sa mort survenue subitement le 13 mai 2000 à Paris.
Cette période a été marquée par d’importantes commandes de Radio France et de différents festivals étrangers ou français (Kuhmo, Varsovie, Berlin, Deauville, Cordes-sur-Ciel, La Prée) et de nombreux engagements en tant qu’interprète. Profond et brillant, il était aussi un conférencier recherché et l’invité privilégié d’émissions radiophoniques.

Olivier Greif laisse plus d’une centaine de partitions, répertoriées à partir de 1961 (il avait alors onze ans). Il a composé avec prédilection des œuvres pour piano seul (dont la Sonate dans le goût ancien, la Sonate de guerre et les Portraits et Apparitions), pour voix et piano (dont la Petite Cantate de chambre, le vaste cycle des Chants de l’âme et les Chansons apocryphes). On lui doit par ailleurs des sonates pour violon et piano, des pièces pour violoncelle et piano (en particulier la Sonate de requiem), la Sonate pour deux violoncelles « The Battle of Agincourt », le Trio avec piano, quatre quatuors à cordes (dont deux avec voix), le Quintette avec piano « A tale of the world », le Sextuor « Ich ruf zu Dir », la Symphonie avec baryton, le Concerto pour violoncelle « Durch Adams Fall », le Quadruple Concerto « La Danse des morts ». Parmi les œuvres pour voix et ensembles instrumentaux, on note Le Livre du pèlerin, l’opéra de chambre , les Hymnes spéculatifs, L’Office des naufragés. Le Requiem pour double chœur a cappella vient clore cette intense production.

Son œuvre brasse un foisonnement d’idées originales et de réminiscences religieuses (cantillation hébraïque ou grégorienne, chorals luthériens, hymnes anglicans) ou profanes (mélodies de tous pays et de tous temps), déployées dans un entrelacs polyphonique.

Quelques partitions d’Olivier Greif ont été éditées de son vivant chez Leduc, Heugel, Durand, Eschig ou Salabert. Un ensemble beaucoup plus important a paru aux éditions Hapax en 2000-2001. Depuis la fin 2004, avec l’aide du Fonds d’action Sacem, un nouvel élan éditorial est donné avec Symétrie à Lyon.

Pour plus d’informations sur Olivier Greif, consultez le site oliviergreif.com

Publications

(couverture de Sonate de guerre)

Sonate de guerre

Sonate n° 15 pour piano, op. 54
(couverture de The Meeting of the Waters)

The Meeting of the Waters

Sonate n° 3 pour violon et piano, op. 70
(couverture de Sonate de Requiem)

Sonate de Requiem

op. 283
(couverture de Le Rêve du monde)

Le Rêve du monde

sonate pour piano

Jonathan Bénichou (édition scientifique)
(couverture de Le Tombeau de Ravel)

Le Tombeau de Ravel

(couverture de Le Tombeau de Ravel)

Le Tombeau de Ravel

(couverture de Petite Cantate de chambre)

Petite Cantate de chambre

based on the text of the 23rd Psalm « The Lord is my shepherd »

Henri Barda (édition scientifique)
(couverture de Sonate pour deux violoncelles)

Sonate pour deux violoncelles

« The Battle of Agincourt »

Nicolas Bacri (édition scientifique)
(couverture de Bomben auf Engelland)

Bomben auf Engelland

air de concert

Jacques Castérède (édition scientifique)
(couverture de Wiener Konzert)

Wiener Konzert

cycle de cinq lieder sur des poèmes d’Heinrich Heine

Charles Bouisset (édition scientifique)
(couverture de Le Tombeau de Ravel)

Le Tombeau de Ravel

pour piano à quatre mains

(édition scientifique)
(couverture de L’Office des naufragés)

À PARAÎTRE

L’Office des naufragés


Alexandre Gasparov (édition scientifique)

Format bibliographique à copier

Greif, Olivier. Sonate de guerre. Sonate n° 15 pour piano, op. 54, préface de Brigitte François-Sappey, Artchipel, 2015, 42 p.
Greif, Olivier. The Meeting of the Waters. Sonate n° 3 pour violon et piano, op. 70, Artchipel, 2013, 86 p.
Greif, Olivier. Sonate de Requiem, op. 283, Artchipel, 2013, 54 p.
Greif, Olivier, Bénichou, Jonathan (édition scientifique). Le Rêve du monde, sonate pour piano, préface de Brigitte François-Sappey, Symétrie, 2009, 40 p.
Greif, Olivier. Le Tombeau de Ravel, orchestration de Fabien Waksman, Symétrie, 2009, 55 p.
Greif, Olivier. Le Tombeau de Ravel, orchestration de Fabien Waksman, Symétrie, 2009, 262 p.
Greif, Olivier, Barda, Henri (édition scientifique). Petite Cantate de chambre, based on the text of the 23rd Psalm « The Lord is my shepherd », Symétrie, 2007, 100 p.
Greif, Olivier, Bacri, Nicolas (édition scientifique). Sonate pour deux violoncelles, « The Battle of Agincourt », Symétrie, 2006, 95 p.
Greif, Olivier, Castérède, Jacques (édition scientifique). Bomben auf Engelland, air de concert, préface de Brigitte François-Sappey, Symétrie, 2006, 32 p.
Greif, Olivier, Bouisset, Charles (édition scientifique). Wiener Konzert, cycle de cinq lieder sur des poèmes d’Heinrich Heine, préface de Brigitte François-Sappey, Symétrie, 2006, 22 p.
Greif, Olivier, François-Sappey, Brigitte (édition scientifique). Le Tombeau de Ravel, pour piano à quatre mains, Symétrie, 2005, 104 p.
Greif, Olivier, Gasparov, Alexandre (édition scientifique). L’Office des naufragés, préface de Brigitte François-Sappey, Symétrie, 2005.