• français
  • English

À bas Don Juan !

une bouffonnerie sévillane suivi de La Cantate de Leipzig

Mario Bois

(couverture de À bas Don Juan !)
  • extraits .pdf (470 ko)
  • livre
  • livre
  • ISBN 978-2-917992-19-7
  • 14,7 x 21 cm (ép. 8 mm)
  • broché (collé)
  • 102 pages
  • 258 g
  • éditeur : Éditions de l’île bleue
  • prix public TTC : 14,00 €

À bas Don Juan !

Don Juan depuis des siècles est considéré comme un grand séducteur. On l’envie, on admire ce grand seigneur. C’est un héros au théâtre, à l’opéra. C’est un personnage de fiction mais il est historiquement incarné par Miguel de Mañara qui vécut à Séville au début du xviiie siècle.
En réalité, Don Juan n’est qu’un affreux personnage, un salopard cruel qui n’a qu’un but : abaisser la femme, lui mentir, la faire souffrir, l’humilier, la détruire.
Cette bouffonnerie veut le ridiculiser comme il le mérite.

La Cantate de Leipzig

Au début des années 1960, alors que l’Allemagne de l’Est est lourdement soviétisée, un éditeur de musique parisien se rend à Leipzig pour tenter d’établir un contrat de représentation avec les éditions Breitkopf & Härtel. C’est là qu’il rencontre Gunther Rosenthal, grand musicologue spécialiste de Bach. Les Juifs sont alors très maltraités par le pouvoir. Rosenthal a fait une extraordinaire découverte dans le grenier d’une vieille demeure : un manuscrit inconnu de Bach, une cantate perdue, inédite. Il l’a cachée et veut la faire passer secrètement à l’Ouest…

© SYMÉTRIE 1999-2017. Reproduction interdite sans accord écrit. Page mise à jour le 24 juin 2015

SYMÉTRIE édition de livres et de partitions de musique

...