Frais de port à 0,01 € dès le premier article !

Le Guetteur mélancolique

Ce cycle de dix mélodies résulte d’une commande du Festival Plage Musicale en Bangor, et de son directeur artistique, Christophe Beau.
Depuis un certain temps me trottaient à l’oreille des bribes musicales, à la lecture du volume de poèmes de Guillaume Apollinaire constitué de poèmes plus ou moins épars et intitulé Le Guetteur mélancolique.
De mélodies courtes, fulgurantes à des formats plus imposants, ce cycle reflète des états d’âme, des sensations et est constitué de ces « petits mondes » pourtant liés entre eux par des rebonds de mémoire. Texte chanté, lu, psalmodié, mélopées chantées par le ou la pianiste, mélodies qui s’enchaînent ou demandent la respiration entre-elles… J’utilise, comme dans un conte, différentes adresses vocales vers l’auditeur ; avec en ligne de mire l’enluminure des poèmes qui constitue pour moi l’essence même du genre mélodie. Les différents numéros peuvent se chanter isolément, à l’exception notoire des quatrième et cinquième, à jouer enchaînés. Enfin, le texte final pourra être lu ou non, au choix de l’un ou l’autre interprète, comme un écho…
Ce cycle est dédié à deux amis chers : la pianiste Maria Perrotta et le baryton Lucio Prete.
Puissent-ils porter sa folle mélancolie vers le cœur de ceux qui l’écouteront.

Benoît Menut

Nomenclature

baryton et piano