Mémoire oubliée

pour clarinette, piano & quatuor à cordes

« La musique est pour moi le point de départ de la danse. Elle est ce qui met le corps en vibration,
ce qui amplifie et module la musicalité interne du corps ; La musique est son, le son est vibration, la vibration est mouvement et le mouvement est le médium et la racine de la danse »
Voilà ce que dira Isadora Duncan. Cette phrase a été l’inspiratrice de cette pièce, les documents que j’ai pu consulter, les mouvements de cette danse si particulière qu’elle a inventée, la transparence et la mouvance de ses voiles qui l’habillaient ont déterminé la matière même de ma musique, les envolées instrumentales, le rythme et la couleur harmonique. Le titre même fait partie
de cette histoire oubliée, sa vie, si riche en événements, voyages, amours est trop méconnue et
pourtant si extraordinaire, si extravagante. Antoine Bourdelle l’a merveilleusement dessinée,
je me suis bien sûr inspirée de ces dessins qui transcrivent à merveille cet art du mouvement.

Graciane Finzi

Nomenclature

pour clarinette, piano & quatuor à cordes