We remain open! We will safely serve all your orders.

Henri Sauguet (1901-1989)

Henri Sauguet was born in Bordeaux. Because of the First World War he was unable to attend the conservatory of music but received Canteloube’s advice before taking private lessons with Koechlin in Paris. Encouraged by Darius Milhaud, he is in close contact with Erik Satie and participates to the École d’Arcueil. After his first buμo work, Le Plumet du Colonel (1924), he meets Diaghilev who commissions La Chatte, created by the Ballets russes in Monte Carlo in 1927. Twenty- four other ballets will follow, among them the famous Forains (1945), La Rencontre, Les Mirages, La Dame aux camélias, Le Prince et le Mendiant (Prix Italia 1965).

In the meantime Sauguet wrote the opera bouμe La Contre- basse on a libretto by the young Henri Troyat and patiently composed La Chartreuse de Parme which obtained recognition at the Paris Opera in March 1939. In 1944, the Opéra-Comique gives La Gageure imprévue from Sedaine and the Aix-en-Provence Festival schedules for its 1954 season Les Caprices de Marianne from Musset. Le Pain des autres, composed between 1967 and 1979, from Tourgueniev has remained unpublished. In 1978, he writes the score of a musical, Boule de Suif, from Maupassant and in 1981 an opera for children, Tistou les-pouces-verts, from the tale by Maurice Druon.

For all that, he does not neglect the concert music: four symphonies, symphonic poems, cantatas, oratorios, concertos and chamber music (quintets, quartets, trios, duets). All his life long, he wrote for the piano and composed a great number of art songs which show his profond aƒnity with poetry and poets (Shakespeare, Labé, Mallarmé, Baudelaire, Valéry, Rilke, Tagore, Éluard, Max Jacob, Raphaël Cluzel…).

His intellectual curiosity without any aesthetic bias led him on all the paths of creation, even the most unexpected ones (he composed works of concrete music). He never turned down any of the parts a musician may play as a citizen and wrote a great deal of music for the theater, the cinema, the radio and the television.

Bruno Berenguer
(translation Philippe Do)

Publications

(couverture de Fanfares)

Fanfares

pour le festival de Saint-Émilion
    (couverture de Quelques trilles pour les Treilles)

    Quelques trilles pour les Treilles

    pour flûte solo
      (couverture de 80 notes pour flûte)

      80 notes pour flûte

        (couverture de 80 notes clavecines)

        80 notes clavecines

        pour Wanda Landowska
          (couverture de Un duo)

          Un duo

          pour flûte et violon
          (couverture de 90 notes pour Leven)

          90 notes pour Leven

            (couverture de Prière nuptiale)

            Prière nuptiale

              (couverture de Une berceuse de 80 notes)

              Une berceuse de 80 notes

              pour le violon
              (couverture de Une romance de 80 notes)

              Une romance de 80 notes

              pour le violon
              (couverture de Chant de l’oiseau qui n’existe pas)

              Chant de l’oiseau qui n’existe pas

              pour illustrer le poème de Claude Aveline
                (couverture de Trois Pièces pour alto solo)

                Trois Pièces pour alto solo

                  (couverture de Toast)

                  Toast

                  porté par Henri Sauguet à Henry Barraud
                  (couverture de Musique pour Cendrars)

                  Musique pour Cendrars

                  sur un poème de Raphaël Cluzel

                  auteur de

                  1. article « Édouard Souberbielle », p. 86-90.
                  (couverture de Numéro spécial : Soixante années au service de l’orgue 1927-1987)

                  « Numéro spécial : Soixante années au service de l’orgue 1927-1987 »

                    Format bibliographique à copier

                    Sauguet, Henri. Fanfares, pour le festival de Saint-Émilion, Symétrie, 2006, 12 p.
                    Sauguet, Henri. Un duo, pour flûte et violon, Symétrie, 2006, 4 p.
                    Sauguet, Henri. 90 notes pour Leven, Symétrie, 2006, 3 p.
                    Sauguet, Henri. 80 notes clavecines, pour Wanda Landowska, Symétrie, 2006, 4 p.
                    Sauguet, Henri. Chant de l’oiseau qui n’existe pas, pour illustrer le poème de Claude Aveline, Symétrie, 2006, 4 p.
                    Sauguet, Henri. Quelques trilles pour les Treilles, pour flûte solo, Symétrie, 2006, 4 p.
                    Sauguet, Henri. 80 notes pour flûte, Symétrie, 2006, 3 p.
                    Sauguet, Henri. Une berceuse de 80 notes, pour le violon, Symétrie, 2006, 4 p.
                    Sauguet, Henri. Une romance de 80 notes, pour le violon, Symétrie, 2006, 4 p.
                    Sauguet, Henri. Prière nuptiale, Symétrie, 2006, 4 p.
                    Sauguet, Henri. Toast, porté par Henri Sauguet à Henry Barraud, Symétrie, 2004, 8 p.
                    Sauguet, Henri. Musique pour Cendrars, sur un poème de Raphaël Cluzel, Symétrie, 2004, 8 p.
                    Sauguet, Henri. Trois Pièces pour alto solo, Symétrie, 2004, 8 p.
                    Berthier, Jacques & Faverais, Albert & Sauguet, Henri. « Édouard Souberbielle », L’Orgue, n° 201-202-203-204 (1987) : « Numéro spécial : Soixante années au service de l’orgue 1927-1987 (L’Orgue n° 201-202-203-204 (1987)) », Association des Amis de l’orgue, p. 86-90.